Littérature

Zbigniew Herbert - un poète européen (conférence de Brigitte GAUTIER)

Salons de l'ambassade de la République de Pologne à Bruxelles
26/11/18
Zbigniew Herbert (c) PAP/CAF/Marek Langda, 1963 Zbigniew Herbert (c) PAP/CAF/Marek Langda, 1963


Le Sejm (Parlement) polonais a décrété l'année 2018 Année Zbigniew HERBERT. Le grand poète polonais disparut en effet en 1998. Pour commémorer les 20 ans de sa disparition, l’Institut Polonais invite Brigitte GAUTIER, spécialiste française et traductrice de l'écrivainà prononcer une conférence sur ce dernier.

INFORMATIONS PRATIQUES
>>> Salons de l'ambassade de la République de Pologne à Bruxelles (Avenue des Gaulois 29, 1040 Bruxelles) - voir la carte
>>> lundi 26 novembre 2018 - 19h
>>> entrée libre. RSVP : bruxelles@instytutpolski.org

Conférence en français


Zbigniew HERBERT naît à Lviv le 29 octobre 1924. Après la guerre, il termine ses études d’économie à l’université Jagellone de Cracovie avant d’étudier la philosophie à l’Université Nicolas Copernic de Toruń. Il commence par écrire des recensions et des articles sur la philosophie et la littérature mais s’efface bien vite de la vie littéraire, incapable qu’il est de se soumettre à la doctrine du réalisme-socialiste, seule acceptée dans la Pologne stalienne. En 1955, il publie ses premiers textes dans "Życie Literackie" (dont l'une des rédactrices fut longtemps Wisława SZYMBORSKA), l’un des hebdomadaires littéraires polonais les plus influents de la Pologne socialiste. L’année suivante sortit le premier de ses neufs tomes de poésie, reconnaissable entre toutes par la clarté de sa langue et son influence antique. En 1974, dans un recueil éponyme, il crée le personnage de Monsieur Cogito (en polonais : Pan Cogito), qui apparaîtra dans quatre œuvres ultérieures en se transformant en véritable symbole éthique, métaphore des choix douloureux à opérer entre le bien et le mal dans l'existence quotidienne. Lié à la presse de l’époque, notamment catholique ("Tygodnik Powszechny", "Dziś i Jutro", "Słowo Powszechne", "Przegląd Powszechny", "Twórczość", etc.), Herbert y publie ses plus célèbres poèmes, mais également des pièces de théâtre et des essais littéraires au nombre desquels il faut mentionner Barbarzyńca w ogrodzie (1962 ; paru en français au Bruit du temps en 2014 sous le titre Un barbare dans le jardin dans une traduction de Jean Lajarrige révisée par Laurence Dyèvre), Martwa natura z wędzidłem (1993 ; paru en français au Bruit du temps en 2012 sous le titre Nature morte avec bride et mors dans une traduction de Thérèse Douchy) et Labirynt nad morzem (2000 ; paru en français au Bruit du temps en 2011 sous le titre Le labyrinthe auprès de la mer dans une traduction de Brigitte Gautier). Son activité s’enrichit également de traductions de l’anglais, de l’allemand et du français.


Brigitte GAUTIER est maître de conférences habilitée à diriger des recherches de Langue et Littérature Polonaises à l’Université de Lille. Elle a consacré nombre d’articles à l’œuvre de Herbert et a traduit ses Œuvres Poétiques complètes, l’un de ses volumes d’essais : Le Labyrinthe au bord de la mer (Le Bruit du Temps, 2011), ainsi qu’un choix de sa correspondance avec des intellectuels polonais : Combat et Création (Noir sur Blanc, 2017). En mai 2018 a paru sa biographie du poète intitulée La Poésie contre le chaos (Noir sur Blanc, 2018). Le tome II des Œuvres poétiques complètes (Le Bruit du Temps, 2011) lui a valu de recevoir le prix de traduction Nelly-Sachs en 2013.




Galerie d’images

FrançaisFrançais NederlandsNederlands EnglishEnglish
 
Newsletter
bruxelles@instytutpolski.org
Isuu